Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TONTON ai M e

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

romans

Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre

Après "au revoir la haut " qui était un superbe roman prenant, intense , émouvant, pas évident de repartir sur une nouvelle réussite. Et pourtant si , ce roman est très prenant aussi , inventif dans l'histoire, on est entrainé sans pouvoir s'arrêter, je ne vais pas raconter , juste le début , Madeleine se retrouve seule après la mort de son père un grand financier. El est la seule  héritière, et son fils le jour de l'enterrement , sans raison apparente se jette dans  le vide et reste à moitié paralysé. Elle va devoir s'en occuper à plein temps , et perdre en même temps sa fortune à cause de malversations à son encontre. Comme va t 'elle s'en sortir , tout est dans l'histoire. C'est passionnant , machiavélique , très bien écrit , la vie dans ses années 1920 1933 y est magnifiquement décrite, la montée du nazisme, la crise de 29, les coullisses du pouvoir , des marchés financiers, des journaux, étonnamment ca rappelle un peu ce qu'on vit de nos jours. Ca se lit comme un roman historique , à la Dumas ou Balzac, comme roman à suspens , vraiment un régal.

MC alias TONTON M

Voir les commentaires

L'AMOUR EST ...A COTE d'Elisabeth Dancele Charmand

Petit livre par le nombre de pages , mais grand par la force qu'il dégage...

Elisabeth Dancele  Charmand cherche l'amour, le grand , et pour çà elle se sert de ce livre pour s'adresser directement à son futur amour, donc à moi  qui la lit , à toi , qui va la lire, bon , elle n'est pas se(x)ctaire, femme ou homme, mais elle préfère les hommes quand même, donc nous nous sentons plus concernés les mecs. 

Ce n'est pas  du speed dating, mais plutôt du ...book dating...

Livre très court, chapitres  d'une ou 2 pages, avec chacun un titre de chanson qu'on se plait à fredonner pour se mettre dans la tête  de l'auteure, de belles références musicales  , Juliette Greco , Bashung , téléphone , Daho , je vous laisse découvrir les autres...

Elisabeth, oui,  je l'appelle Elisabeth maintenant , nous sommes assez intimes après ce bouquin, nous parle directement , elle se met à nue, et c'en est troublant, elle me parle directement , me tutoie, moi Michel .... 

Elle parle de l'amour que nous allons vivre tous les deux , elle et moi...très bientôt, elle le rêve déjà , elle l'anticipe, elle le raconte , elle le vit déjà ... Elle me parle  , mais bien sûr on sait qu'elle parle à d'autres de la même manière, c'est troublant je vous dis...et puis franchement, je fais un aparté entre nous ,  je ne vois pas ce qu' elle leurs trouve aux autres bellâtres.., hein , mais non , je ne suis pas jaloux...

Et puis  on  trouve de belles envolées d'amoureuse transie dans ce texte :

"je te promets de traverser les déserts arides pour un oasis d'espoir, de traverser tous ces océans d'amour pour te pêcher, je n'hésiterai pas à t'embarquer pour des wagons de câlins ......"

"Cette histoire pour qu'elle soit belle, ne dépend plus que de toi...Toi mon battement de coeur"...

j'ai trouvé le concept du livre original , quelle belle idée, bien sur il y a de l'émotion , on sent  Elisabeth vraiment  en recherche sous couvert d'écrire un livre , malgré l'humour, les  belles phrases, c'est touchant , émouvant

J'ai gouté chaque ligne avec délectation, venez vous faire courtiser...c'est si agréable...et puis qui sait..l'amour sera peut être au bout ..

MC alias TONTON M

 

Voir les commentaires

ZULU un thriller de Caryl Ferey (2008 )

je vous avais parlé déjà de Caryl Ferey et de son roman "plus jamais seul" , que j'avais bien aimé. Ici avec Zulu , on passe à la vitesse supérieure , un roman très prenant , intense, riche en émotions , en histoire ,l'après apartheid  en Afrique du sud, dur , violent , jusqu'au boutiste,

Ali , d'origine Zulu , traumatisé par ce que lui ont  fait subir ,lui et  son père, les milices du Bantoustan , anti ANC , ANC le parti au pouvoir en Afrique du sud.

Aujourd'hui , Ali est devenu  chef de la police criminelle de Cape Town, très efficace dans son boulot. 

Une jeune fille blanche de très bonne famille est retrouvée assassinée, puis une autre ,dans des conditions atroces,  une nouvelle drogue destructrice semble être à l'origine de ces meurtres, la drogue , un des fléaux de l'Afrique du sud avec le Sida.

L'enquête se lance mais va connaître des prolongements qui vont amener beaucoup plus loin  que les deux meurtres des jeunes filles.

L'auteur maintient la pression et l'intensité jusqu'au bout. 

On voit  la misère , la violence,le cynisme , la manipulation des populations, le racisme encore latent dans cette société post apartheid . Je me suis régalé , un roman policier , un roman d'aventure, un roman sociétal  et politique, beaucoup d'ingrédients très bien agencés par l'auteur. Vraiment je vous le conseille .

Grand prix de littérature policière en 2008

MC alias Tonton M

Voir les commentaires

LE POIDS DU MONDE par David JOY

Gros coup de coeur : David Joy , un disciple de Ron Rash écrivain lui aussi américain que j'aime beaucoup , c'est ce qui m'a décidé  à le découvrir aidé aussi par l'avis de la librairie Tonnet à Pau, toujours de très bon conseils.

Une histoire de deux amis , cabossés par la vie, l'un revenant d'Afghanistan , l'autre , un peu paumé dans son existence, qui a perdu ses parents très jeunes, qui a été élevé plus tard avec son ami. Ce sont des" jusqu'au boutistes", pas de détail , on fonce , ils sont accros à la drogue , vivent de ventes de récupérations de cuivres ou autres métaux qu'ils volent dans des maisons abandonnées au moment de la crise immobilière américaine . C'est la  sous classe américaine qui vit d'expédients et dans la violence , physique mais aussi morale, ils ont chacun un lourd passé familial .Aiden a vu son père tuer sa mère et se suicider de suite après, Thad qui vit sur la propriété de sa mère, April,  en même temps que son ami Aiden  , a subi l'indifférence de son beau père , et le désintérêt de sa mère sans jamais savoir pourquoi.

Un jour , en allant acheter de la came chez leur dealer, survient un drame , ce dernier  meurt dans des circonstances que je ne raconte pas. Les deux compères se retrouvent avec de l'argent , de la dope , qui pourrait les sortir de la misère.

Mais ce monde violent va les rattraper , leurs démons vont les maintenir dans cette misérable condition, victimes de trahisons  aussi , ils vont avoir du mal à passer un cap. Je ne raconte pas la suite bien sûr. C'est super bien écrit je trouve , certes c'est violent par moment, mais ca décrit bien le monde miséreux de l''Amérique  souvent citée comme un eldorado , mais qui a ses oubliés de la réussite américaine. Les deux amis sont durs ,extrêmes dans leurs réactions car ce sont des écorchés vifs. La mère de Thad est elle aussi paumée , elle a souffert aussi mais essaie de garder la tête sur les épaules , son personnage est attachant  aussi comme les deux amis qui sont différents, qui se disputent qui s'envoient balader, qui se battent entre eux , qui se menacent, mais qui sont attachés l'un à l'autre liés par leur besoin de savoir que quelqu'un compte pour eux  dans leur monde où ils n'ont jamais eu de repères.

On ne lâche pas le roman , pris dans l'engrenage de leurs réactions épidermiques, de cette fuite en avant dramatique et inexorable. Et un dénouement bien dans l'esprit du roman.

Vraiment je me suis régalé, extrêmement prenant, 

du coup j'avais acheté le même jour son dernier roman , je voulais lire autre chose entre , mais je crois que je vais me jeter dessus , il s'agit de  " Ce lien entre nous " qui est sorti en 2020, je vous en parle bientôt bien sûr...

MC alias tonton M

Voir les commentaires

L'Ile du Serment  de Peter May

J'aime beaucoup Peter May , j'en ai pas mal parlé ici ,  celui ci m'a beaucoup plu , un de ses meilleurs après la trilogie écossaise pour moi ,  je me suis régalé,même si l'intrigue n'est pas l'essentielle du roman . Là cela se passe au Québec, un meurtre est commis sur une ile où il n' y en a jamais eu. Une équipe de policiers de Québec, avec en leur sein l'enquêteur  Sime , seul anglophone du groupe intégré dans l'équipe car sur cette ile il y vit beaucoup d'Ecossais d'origine et ne parlant pas ou peu Français. Un homme riche a été tué dans sa maison , on soupçonne sa veuve seule sur place mais qui dit avoir été agressée elle aussi par le tueur, mais sa version semble peu crédible. En la voyant, Sime , d'origine Ecossaise lui aussi à une étrange sensation de la connaitre déjà , de l'avoir déjà vue.

L'enquête se déroule dans une étrange atmosphère , l'ex de Sime est la légiste du groupe , et des tensions sont palpables. Le chef de l'enquête est pressé de boucler l'affaire.

Sime est insomniaque depuis le départ de sa femme et pour le moins perturbé dans son travail de policier.

Il va se plonger dans son passé , sa grand mère lui racontant petit , l'histoire de leur ancêtre qui lui aussi était venu sur cette ile pour éviter la famine en Ecosse , comme beaucoup d'habitants ici.

On passe donc de l'enquête en cours au retour vers le passé de l'ancêtre de Sime, passé qui aurait un rapport avec l'enquête sur le meurtre . J'avoue que je me suis  régalé autant avec le récit du passé où l'on découvre les conditions extrêmement dures de l'époque au 19 ième siècle , la famine et la dureté de leurs conditions de vie en Ecosse ,même si une belle histoire d'amour se glisse pendant ces événements,  leur mise en quarantaine avant d'entrer au Québec, donc autant avec l'histoire qu'avec l'enquête tout est bien mené , un régal de lecture. Peter May est un vrai conteur , son écriture est riche , j'adore, je ne veux rien dire de plus , je vous laisse découvrir ce roman qui m'a enchanté.

MC alias TONTON M

Voir les commentaires

Mangez le si vous  voulez de Jean Teulé

Attention , âmes sensibles s'abstenir..

j'aime beaucoup les romans de Jean Teulé , le Montespan , le magasin des suicidés, bord cadres , Charly 9 , longues peines ... oui j'en ai lu pas mal de lui  je réalise, mais j'adore ......la plupart du temps récits historiques romancés, avec beaucoup d'humour.

Ici  , il raconte un fait réel apparemment , qui s'est passé en 1870, un jeune adjoint au maire d'un petit village du  Périgord, un jeune notable très apprécié par sa gentillesse , sa générosité vis à vis des pauvres, se rend à une foire dans un autre village. En cours de route il rencontre des amis , des gens qu'il a aidés, et qui se rendent aussi à cette foire.

Arrivé là bas tout bascule, un marchand de journaux apporte des nouvelles du front contre la Prusse, Napoléon III est en guerre contre les Prussiens. Beaucoup doivent partir à la guerre, les plus riches comme notre héros le notable , Alain de Moneys, aurait pu acheter un pauvre pour qu'il le remplace à la guerre , ça se faisait beaucoup à l'époque , mais lui , intègre, a refusé, vraiment le mec bien quoi...Les nouvelles ne sont pas bonnes , ce sont défaites sur défaites.La population sur la foire ne veut pas y croire Un ami ou cousin du "héros" , dit que c'est vrai... il est pris à parti comme étant menteur , défaitiste , pro prussien , il préfère s'échapper de peur de se faire insulter par la foule.

Alain de Moneys veut le défendre en disant qu'il disait simplement la vérité , et qu'il n'était pas anti francais...la réprobation de la foule , alors, se retourne contre lui, quelqu'un commence à dire qu'il a prononcé des mots en faveur de la Prusse...et là commence le déchainement contre lui , qui va durer des heures, une lapidation, un massacre, décrit pendant plus de 100 pages. Tous ses amis ou gens qu'il avaient aidés même eux se déchainent contre lui...un déclenchement de haine incompréhensible vis à vis de cet honnête homme.

Donc récit assez dur à supporter , malgré quelques notes d'humour, les descriptions de tortures sont glacantes.je ne raconte pas la suite , les lâchetés des uns et des autres , la puissance et la bêtise de la foule etc etc

on peut y voir ici bien sur un parallèle avec notre époque, où sur les réseaux sociaux, les gens , sur des faits non avérés ou vérifiés vont condamner un tel ou un tel , jusqu'à provoquer aussi un déchainement de haine, voire jusqu'à la mort .

Le récit est exemplaire bien sûr sur le danger de la foule entrainée , manipulée, sur une base , ici le sentiment nationaliste (la France ne peut pas perdre contre la Prusse ), la haine de l'étranger.. Alain de Moneys se faisant traiter de Prussien ..(tiens me rappelle un certain programme politique ).

Bref un bon livre quand même , mais dur je le redis ,grâce à la  soupape de l'humour par moment, heureusement  , ouf,ca fait baisser la tension et le l'ai lu d'une traite presque , c'est dire si Jean Teulé sait emporter son lecteur

Michel alias Tonton M

Voir les commentaires

Le Corps de Sankara de Agnes Clancier

Un très bon roman ; lu ces derniers jours. L'auteur Agnes Clancier nous raconte le destin de deux Français au Burkina Fasso dans les années troublées de ce pays il y a 4 ou 5 ans.

Daurat un sexagénaire en fin de carrière , qui veut relancer un peu son existence après une énieme séparation ( trois divorces..) vient travailler à l'ambassade de France. C'est un emploi modeste , mais il va se lancer dans une entreprise de rachat de mine , pensant donner du piment à sa vie.

Lucie , une jeune étudiante qui prépare une thèse  sur l'environnement vient travailler pour une ONG qui veut aider les populations. Elle aussi est sur une rupture qui l'a détruite, et arrive en Afrique un peu déboussolée. 

Le chaos de la vie de ce pays ne va pas trop l'aider à se rétablir.

Les deux personnages sont racontés par chapitres , on passe de l'un à l'autre, ils se croisent par moment dans le déroulé du récit , mais sans vraiment lier contacts. Daurat le sexagénaire est plus présent dans l'histoire , j'aurais aimé un équilibre entre les deux , je ne sais pas pourquoi l'auteure a pris ce parti pris , mais c'est un détail , pas trop gênant

Le style est plaisant , on s'imprègne bien de l'atmosphère de ce pays africain et de son peuple appauvri ,affamé par le pouvoir, la corruption règne en maitresse. Nos deux Français essaient de s'adapter à ces règles de vie particulières , ils nouent des relations tout de même avec les autochtones, très souvent attachants,  mais sans postures de supériorité.

On évoque bien sur dans ce roman les relents de colonialisme,la dictature d'un petit nombre , les  connivences entre le pouvoir et pays étrangers. la pauvreté , la débrouillardise ,le système D , le sentiment de chaos, je le redis.

Les coutumes bafouées aussi par des exploiteurs des richesses du pays alimentent aussi le récit.On apprend  sur la vie africaine, les coutumes , les marabouts , les croyances le roman est riche de çà aussi.

Une fin passionnante où les deux "héros" se retrouvent face à une situation d'urgence dans le contexte explosif de la révolte en marche, mais je vous laisse le soin de découvrir tout çà.

J'ai beaucoup aimé , dépaysement total, belle écriture je trouve , pour  moi , je ne suis pas un spécialiste littéraire, je vous dis juste ce que je ressens, et là j'ai aimé

MC alias Tonton M

Voir les commentaires

TOUT PEUT S'OUBLIER D'OLIVIER ADAM

Lu ces derniers jours, le dernier Olivier Adam .

Je lis Olivier Adam depuis des années , j'avais été conquis par  "les lisières", depuis je lis tout ce qu'il écrit et qu'il avait écrit avant . Les derniers ne m'avaient pas trop convaincu , mais avec celui là , je retrouve le romancier que j'adore.

Bon toujours un peu le même personnage dilettante , un peu bobo de Province, qui gère un cinéma , où il essaie de se démarquer du commercial en proposant des films d'auteurs , même si pour faire vivre son ciné il consent à passer des films plus familiaux.

L'histoire se passe comme souvent dans ses romans en Bretagne, et le sujet concerne aussi le Japon , une disparition.

Le "héros" qui vivait avec une japonaise et le fils qu'il avait eu avec elle, découvre un jour qu'ils ont disparu sans laisser de traces. Ils sont parti au Japon,Son ex lui a enlevé son fils. 

On va suivre le périple douloureux de ce père à la recherche de son fils dans un pays où le droit Français ne s'applique pas et où la mère a tous les droits sur son fils , on découvre avec effarement les méthodes policières et celles de la justice.

C'est bien écrit ,  ça coule tout seul , les personnages sont bien campés, ce rôle  un peu faible du père est très réaliste. Beaucoup de thèmes abordés , la famille ,la relation père fils , la relation mère fils  la séparation, l'abandon , la cohabitation entre les peuples diamétralement opposés, le voyage , le Japon que le héros connaissait déjà très bien et dont il nous fait apercevoir différents  aspects ,le cinéma bien sûr , un peu de politique actuelle comme souvent dans les romans de Olivier Adam  .Je n'ai pas lâché , emporté par l'histoire , émouvante par moment, dure aussi, pleins d'histoires d'amour évoquées , des personnages secondaires cocasses ,une fin avec une ficelle un peu grosse, mais émouvante quand même donc ça passe,  oui vraiment, un nouveau  très bon roman d'Olivier Adam. Et le titre bien sûr tiré d'une chanson de Brel...

MC alias TONTON M

Voir les commentaires

M le bord de l'abime par Bernard Minier

Première fois que je lis cet auteur , bouquin échangé avec ma petite soeur contre des Peter May et Ron Rush. L'intrigue raconte l'expérience d'une jeune française à Hong Kong, Moira ,  elle est embauchée par un grand groupe chinois du numérique en pleine évolution mondiale , dirigé par un mystérieux Ming , qui veut mettre en place un système d'aide à la vie des gens , une sorte d'énorme application "intelligente" qui peut "réfléchir ", et influencer les personnes l'utilisant. On est en plein dans le monde des réseaux  qui nous influencent déjà mais là c'est poussé au paroxysme. Dans ce centre de recherche où elle travaille, tout est robotisé , numérisé , surveillé 24h  24h. La jeune française essaie de s'intégrer, mais de mystérieux crimes surviennent et concernent principalement des employés de ce centre , des crimes d'une atrocité rare. Moira va mener son enquête , aidée par un flic chinois qui enquêtait sur le groupe de son patron. Meurtres , enquêtes , recherche , intrigue, beaucoup d'éléments qui pourraient faire un bon livre. Mais bon le style est très très plat, je ne suis pas rentré dans ce monde , pas pris dans l'engrenage, oui on suit le déroulement des faits mais pas vraiment prenant à mon gout. Je suis un peu déçu même si c'est intéressant de voir le monde vers lequel on semble se diriger , de ce côté là le livre est très bien documenté ,peut être trop , ce qui peut être nuit un peu au fait de se prendre à l'histoire. Dommage j'avais vu la série "glacé" à la télé du même auteur que j'avais trouvée pas mal, mais bon, j'essaierai un autre livre de lui

. MC alias Tonton M

Voir les commentaires

Meurtres à Pékin de Peter May

je suis grand fan des romans de Peter May , se passant très souvent en écosse, et je n'avais pas lu encore ceux du côté chinois , qu'on me vante depuis un moment. J'avoue que j'ai été déçu par le premier , meurtres à Pékin , première partie trop longue, tout ca pour asseoir les personnages antinomiques à la base ,dont on sait de suite qu'il va y avoir une histoire d'amour ( gros les sabots ) le policier chinois et l'américaine spécialiste des brulés. Les meurtres trois en même temps sans rapport aucun sauf un mégot de cigarette à côté à chaque fois...les descriptions de la vie chinoise traditionnelle et en même temps tournée vers le modernisme , oui , pas trop mal, mais franchement pas emballé du tout , meme l'énigme principale , ce complot mondial nutritionnel sur le riz , même si ca nous fait revenir à notre pandémie actuelle , ne m'a pas convaincu. Je n'ai pas retrouvé le souffle mystérieux des contrées écossaises, tans pis j'aurais essayé

Michel dit Tonton M

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>
Haut

Hébergé par Overblog