Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TONTON ai M e

1943 par Fabienne Lejamble

Suite de 1903 dont j'avais parlé aussi, ce roman très court reste dans la veine du précédent , fantastique , gore, étrange. Très court,  lu  d'une traite, je le trouve plus rythmé que le précédent, Fabienne va à l'essentiel , l'action l'action , l'action, même si elle prend quand même le temps de nous décrire les personnages avec justesse, tout s’enchaîne, on n'a pas le temps de souffler, et c'est bien vu car on n'a pas le temps d'analyser ce qu'il se passe , on le prend de plein face dans ce monde étrange  entouré d'ondes maléfiques,. en 1943 ; Trois enfants, 2 frères et leur cousine, juifs, se retrouvent à la rue suite à l'arrestation de leurs parents .Embarqués dans une sorte d'orphelinat tenu par des religieuses un peu  louches , il faut bien le dire, pensant être momentanément à l'abri , ils vont s’apercevoir qu'ils se passent des choses mystérieuses dans ces lieux. Un maire propriétaire de cet orphelinat , une mère supérieure très peu présente , des disparitions étranges,un livre plein de secrets maléfiques . On se retrouve ensuite quelques années plus tard où se passent encore des événements étranges. Je ne suis pas à la base un fan de fantastique ou gore , mais Fabienne sait nous captiver sans nous laisser de répit, et l'histoire est bien ficelée. A lire pour les amateurs de fantastique , et aux autres pour découvrir.

MC alias Tonton M

Voir les commentaires

Parmentier de canard aux cèpes

Recette gourmande que je fais régulièrement l'hiver , et comme il fait un peu froid ces jours ci de confit-nement bien sur , j'ai sauté sur l'occasion.Je suis seul mais j'ai fait pour 4 à 6 , ce n'est pas une recette qu'on fait pour un ou deux.je vais en manger sur trois jours ou je congèlerai.

Ingrédients ;

4 cuisses de canard confit, 600 gr de cèpes à l'huile , ou frais si saison bien sur, 1 demi oignon ou un petit, 2 gousses d'ail, du persil pour persillade, 6 grosses pommes de terre , ici amandine ,150 à 200 gr de gruyère rapé selon le gout de chacun huile d'olive , demi verre  de lait , grosse noix de beurre , sel , poivre

Recette :

Peler les pommes de terre et faire cuire dans l'eau salée jusqu'à ce qu'on puisse traverser sans problème avec la lame d'un couteau, égoutter , écraser avec un pressoir à main , ce que je fais moi , sinon cuillère voire mixeur, mélanger avec un peu d'huile d'olive , un filet , puis une noix de beurre puis un demi verre de lait que ce soit onctueux, ajuster l'assaisonnement en sel et réserver

Préchauffer le four à 210 th 7

Désosser les cuisses de canard , effilocher le, couper l'oignon et le ciseler, passer à la poêle pour faire revenir , puis ajouter le canard , bien mélanger et laisser chauffer qq minutes.

Peler l'ail , le ciseler, verser les cèpes dans une poêle , faire revenir , ajouter l'ail et persil ciselé

Etaler les champignons sur tout le fond d'un plat allant au four, rajouter par dessus le canard , saler légèrement et poivrer le dessus , étaler la purée sur le tout , boucher bien les trous , recouvrir de gruyère rappé, et passer au four 25 mn.

Voili voilà , excellent , gourmand avec le gruyère gratiné dessus 

MC alias TONTON M

 

 

Parmentier de canard aux cèpesParmentier de canard aux cèpes
Parmentier de canard aux cèpesParmentier de canard aux cèpes

Voir les commentaires

La Cartographie des Indes Boréales par Olivier Truc

Ne vous fiez pas au titre qui semble rébarbatif , les Indes Boréales sont des territoires que voulaient  exploiter et évangéliser les protestants suédois dans les années 1620 en Laponie.Et histoire raconte l'épopée sur presque 70 années d'un jeune pécheur de baleine originaire de St Jean de Luz, devenu un cartographe très doué et convoité par le royaume de suède pour établir les cartes des territoires en Laponie , et surtout répertorier les mines possibles de minerais que convoitait la couronne suédoise.Izko , le héros de cette histoire pécheur de baleine excellent quand il partait dans le grand nord pêcher avec son père et son meilleur ami. Mais très vite avec l'accord de son père mais qui semble forcé ,victime d'un chantage ? un juge du parlement à Bordeaux l'envoie se former à la cartographie au Portugal, et après bien des péripéties déjà , il est envoyé en Suède pour espionner  pour le compte de ce juge les Suédois allies de la France mais protestants, sous couvert d'établir ces fameuses cartes de la Laponie. Il est un catholique au milieu d'un pays  protestant, tout juste toléré car cartographe indispensable.Il partira donc dans ce grand nord glacé, au contact des lapons qu'on essaie d'évangéliser et d’enrôler pour travailler dans les futures mines du royaume.Je ne vais pas plus loin dans l'histoire, le livre fait plus de 600 pages je ne peux pas résumer et puis je vous laisse découvrir. C'est un roman historique, d'aventures, l'auteur , s'est basé sur des dates et faits réels , mais a aussi adapté pour les besoins de l'histoire.Sur fond de rivalité catholiques contre protestants , croyances lapones , inquisition, chamanes, exploration du grand nord, rivalités amoureuses,tolérance, traditions, la vie  de ce jeune Izko va être très intense , très dramatique aussi. Le roman est riche, foisonnant , j'ai beaucoup aimé. L'auteur , Olivier Truc, que je connais pour avoir lu ces romans policiers, écrit très bien , les descriptions des paysages glacés, les caractères des personnages , le monde cruel de l'époque, tout nous tient en haleine. Olivier Truc vit à Stockholm  , et ses romans policiers se passent aussi en Laponie , j'en ai souvent parlé, donc il connait parfaitement la région. Je l'avais rencontré cet automne lors du salon du policier à Pau et j'ai pu avoir une petite dédicace que je vous mets en photo.Il m'a expliqué que ce roman , en fait allait aux racines des croyances et rites Lapons que l'on retrouve dans ses romans policiers se passant à notre époque Donc si vous voulez vous dépayser complètement je vous conseille ce roman historique.

MC alias TONTON M

La Cartographie des Indes Boréales par Olivier Truc

Voir les commentaires

Seules les bêtes de Colin Niel

Je ne connaissais pas ce romancier , Colin Niel  , un français dans la quarantaine, l'âge , pas le confinement...Mais j'ai beaucoup apprécié ce roman policier, prix Landernau du polar 2017.

Un femme d'une cinquantaine d'années disparaît en montagne, sans laisser de traces, partie randonner, elle n'est jamais revenue. Les policiers n'ont aucun indices ,ils pensent malgré tout comme la majorité des gens du pays , qu'elle a été emportée par la tempête d'hiver , et qu'on retrouvera son corps au printemps été. Ils mènent une enquête qui ne donnera rien. Pour savoir le fin mot de l'histoire , l'auteur nous propose de suivre la vision de cette affaire avec chaque protagoniste important de l'histoire , l'assistante sociale, Alice,  qui se rapproche d'un éleveur de brebis, ce même éleveur de brebis, Joseph, puis Maribé la petite vendeuse de fripes, Armand un jeune africain depuis son pays et enfin Michel ( un mec  bien sûrement , j'dis çà j'dis rien ..), paysan aussi et mari de l'assistante sociale du début. Donc cinq chapitres qui à la fin du roman nous permettent  de dérouler l'histoire entière et de comprendre le fin mot de cette disparition.

L'intrigue est bien faite, même si un peu gros à un moment au niveau d'une coïncidence, mais on se laisse emporter par l'histoire.

L'auteur y évoque la solitude des paysans en montagne , des histoires d'amour toutes passionnées voire déraisonnables , qui finissent mal, des rivalités ancestrales, la solitude des personnages  dans leur vie mais dans leur tête aussi . On fait aussi un détour en Afrique qui semble détonner dans le contexte , mais qui s'explique rapidement, c'est bien écrit, notamment au niveau des sentiments intérieurs des personnages. Vraiment très plaisant , lu en quelques heures , un régal.

MC alias TONTON M

Voir les commentaires

L'ILE AU REBUS PAR PETER MAY

Ouf que ca fait du bien de lire du Peter May à nouveau , j'aime beaucoup cet auteur de policiers , qui se passent souvent en Ecosse , lire la trilogie écossaise  , un régal entre autres, je ne peux pas citer tout ceux que j'ai lus.Ici cela se passe en France , en Bretagne sud, sur l'ile de Groix. Un meurtre commis il y a 20 ans est relancé par un enquêteur écossais vivant en France  , Enzo Macleod   un spécialiste reconnu des scènes de crime et des méthodes scientifiques utilisées pour résoudre ces énigmes.La victime, est un vieil homme retraité anglais spécialiste des maladies infectieuses, et passionné par ailleurs des insectes.Juste avant d'être assassiné, il avait appelé sa belle fille pour lui dire que si il lui arrivait quelque chose , qu'elle ne touche pas à a son bureau , jusqu'à ce que son fils , travaillant en Afrique revienne pour comprendre qui avait tué son père. Ce qui fut fait, mais malheureusement son fils meurt aussi avant de revenir. Sa belle fille ne touche cependant pas à cette sorte de rébus qu'a laissé son beau père sur son bureau. 20 ans après Macleod va tenter de résoudre cette énigme.Tout le monde sur l’île pense connaitre le coupable qui avait été arrêté, jugé au tribunal mais libéré faute de preuves suffisantes, une sorte de rustre violent , mais très charmeur et connu pour ses nombreuses conquêtes féminines. Beaucoup de personnages gravitent autour de cette histoire, Macleod tentant d'en savoir plus sur la vie autour du défunt. On croit deviner au fil du roman qu'elle va être la solution de l'énigme...mais non.... Peter May nous entraîne dans plusieurs pistes , c'est très bien fait , très bien écrit aussi, il y a de l'action , de l'amour,des secrets révélés. Il manque un peu du mystère et de la magie  des îles écossaises racontées dans ses précédents romans, mais l'intrigue nous tient suffisamment en haleine pour pardonner ce petit regret.   Je ne peux rien raconter d'autre pour ne pas vous gâcher le plaisir, juste qu'on remonte dans l'histoire avec un grand H aussi.Allez y les yeux fermés...heu non ouverts , faut pouvoir lire quand même ..

MC alias TONTON M

Voir les commentaires

LES LOYAUTES DE DELPHINE DE VIGAN

j'aime beaucoup Delphine de Vigan, j'avais été conquis par les "heures souterraines" le premier livre que j'ai lu d'elle, puis "rien ne s'oppose à la nuit "  et "d'après une histoire vraie "  bien sûr,  deux gros succès mérités. J'aime son écriture simple directe , mais qui sait très bien fouiller les caractères et les âmes. Encore ici avec ce cours roman que j'ai lu d'une traite hier.Quatre personnages principaux. Hélène, une prof de collège, qui remarque qu'un de ses élèves a un comportement étrange , enfant battu ? pas sur mais ça y fait penser car elle a vécu çà  elle dans son enfance. Cet enfant Théo, partagé entre ses parents divorcés dont son père complètement à la dérive,  a un très bon copain Matthis , ils ne se quittent pas , et Théo essaie de l’entraîner dans ses délires. La maman de Matthis ,Cécile ,  épouse au foyer qui tout d'un coup s’aperçoit qu'elle vit avec son mari qu'elle ne reconnait plus en fait , en découvrant ce qu'il fait et publie sur les réseaux sociaux. L'histoire se concentre sur la relation toxique entre les deux jeunes ados, sous le regard de la prof et et de la mère. Les loyautés font référence à ce que chacun des personnages pense qu'il doit faire , fidélité à ses principes à soi même d'abord , à sa famille , à son mode de vie sociale, beaucoup de thèmes abordés dans ce roman, l'amour filial , maternel , l'amitié, la vie de couple,le divorce , la déchéance sociale, le roman est triste bien sûr, dramatique même, mais quel réussite,quelle finesse , par petite touche , mais pour finalement toucher à l'essentiel , l'émotion de ces vies déglinguées, on ne lâche pas le livre du début à la fin , oui j'ai aimé, je ne dis rien du fond de l'histoire je vous laisse découvrir.

MC ALIAS TONTON M

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog