Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TONTON ai M e

Une partie de badminton de Olivier Adam

Bon , je dois dire que je suis un peu déçu. Je suis un grand fan d'Olivier Adam, j'ai lu la quasi totalité de ses romans avec délectation. Mais là, même si l'histoire n'est pas trop mal , un écrivain qui a eu quelques succès avec ses premiers livres qui était monté à Paris avec sa famille, qui gagne de  l'argent , a une belle vie  intellectuelle, matérielle dans le tout Paris de la littérature, va voir ses livres suivant ne plus avoir de succès, ne plus être reconnu par ses pairs, et être contraint de rentrer en Bretagne chez lui, abandonner l'écriture de romans et se faire embaucher comme journaliste local d'un petit journal de province.Donc le sujet est intéressant, mais la première partie est trop longue et ennuyeuse.C'est un catalogue d'évidences sur les sujets d'actualité comme Macron , les gilets jaunes ,les migrants,  la politique en général, décrite de façon banale et qui s'intègre que très peu dans le sujet. Olivier Adam a eu dans ses précédents romans plusieurs fois l'occasion de distiller son sentiment sur l'air du temps , par petites touches , et qui soutenait l'histoire, comme par exemple dans ce que je considère comme son meilleurs livre , "les lisières". Là, je me suis même demandé si c'est lui qui avait écrit ces premières 100 pages tellement c'est nul et affligeant.Oui je suis dur mais c'est ce que j'ai ressenti, tant pis,je balance . et je vois que des critiques ont eu le même sentiments que moi.

Après l'histoire se développe et devient plus intéressante enfin , on retrouve l'Olivier Adam que j'aime. Tout s’enchaîne après cette descente sociale , le héros de l'histoire, désabusé ?pas facile à vivre, va rencontrer des problème familiaux , avec sa fille , sa femme,problème de couple, ses parents, avec une femme qui semble le suivre et veut lui parler,  assez mystérieuse. On suit aussi son boulot de journaliste local confronté à la banalité des faits divers , la pression du maire qui lui a trouvé ce poste. bref ça s'enrichit enfin. Le héros est entraîné dans une chute qui semble ne jamais s’arrêter,on voit l'abandon des "amis" d'avant qui l'ont lâché, sujet sur la déchéance sociale aussi et on marche alors dans l'histoire. Final mouvementé qui redonne un peu de peps à ce roman.Alors je ne sais pas si je dois vous le recommander, la fin est bien, il faut être un peu patient au début et savourer la fin.

MC ALIAS TONTON M

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Hébergé par Overblog